La juge en chef McLachlin souligne avec tristesse le décès de sa collègue l’honorable Constance Glube

Ottawa, le 15 février 2016 – La très honorable Beverley McLachlin, présidente du Conseil canadien de la magistrature, a souligné avec beaucoup de tristesse le décès récent de l’honorable Constance Glube.

« Constance Glube était une leader. À une époque où les femmes mariées avaient très peu de possibilité de faire carrière, elle a su devenir une avocate respectée. À une époque où le nombre de femmes juges au Canada pouvait se compter sur les doigts d’une seule main, elle s’est façonnée une réputation de brillante juge de première instance et de juge d’appel pragmatique et dotée d’une faculté d’anticipation. À une époque où seuls des hommes exerçaient la fonction de juge en chef, elle a été nommée juge en chef de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse, devenant ainsi la première femme à occuper un tel poste au Canada.

C’est en sa qualité de juge en chef, plus particulièrement à l’occasion de sa participation aux travaux du Conseil canadien de la magistrature, que j’ai appris à connaître Constance Glube. Son action en faveur de la cause de la justice ne se limitait pas à la Nouvelle-Écosse, mais s’étendait à l’ensemble du Canada ainsi qu’à l’étranger. Elle a généreusement consacré son temps et son énergie aux travaux du Conseil canadien de la magistrature. Au cours de ses vingt-deux années au sein du Conseil, elle a fait partie de tous les principaux comités de cet organisme. De 2000 à 2003, elle a présidé le Comité national sur les directives au jury, comité qui est chargé d’établir des directives au jury types à l’intention des juges de toutes les régions du pays. Elle a en outre présidé pendant de nombreuses années le Comité sur la formation des juges et, à ce titre, elle a ouvert la voie en matière de formation de la magistrature. Si le Canada est aujourd’hui considéré comme un chef de file dans ce domaine, une large part du mérite en revient à la juge en chef Glube.

L’honorable Constance Glube était une visionnaire, qui possédait de surcroît l’énergie voulue pour mener à bien les projets auxquels elle participait. La contribution de la juge en chef Glube a permis d’améliorer le système de justice canadien et de le rendre plus efficace. Nous lui en sommes tous redevables. »

Au nom de l’ensemble des membres du Conseil, la juge en chef McLachlin présente ses condoléances à toute la famille Glube.

Personne-ressource :
Norman Sabourin
Directeur exécutif et avocat général principal
(613) 288-1566 poste 313